Fiff: «Une jeune femme», un portrait de femme, une bouffée d’air frais

Paula (Laetitia Dosch), l’héroïne de «
Jeune femme
», sait que son bien le plus précieux est sa liberté. Avis à toutes les jeunes filles
! © D.R.
Paula (Laetitia Dosch), l’héroïne de « Jeune femme », sait que son bien le plus précieux est sa liberté. Avis à toutes les jeunes filles ! © D.R. - D.R.

Le hasard fait bien les choses. Après Divines, de Houda Benyamina, l’an dernier, le Festival du film francophone de Namur peut à nouveau ouvrir ses festivités avec une Caméra d’or puisqu’elle a été décernée à un film français.

Honneur donc à Une jeune femme, de Léonor Serraille, qui a fait craquer Sandrine Kiberlain et son jury à Cannes en mai dernier, avec cette histoire à la fois drôle, fantaisiste, crue et cruelle d’une trentenaire d’aujourd’hui en crise.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct