Le «Miranda» de Purcell bouscule l’Opéra-Comique

Dans une suite de «
La Tempête
» shakespearienne, Miranda, la fille de Prospero vient perturber une cérémonie funèbre en son honneur et clamer les droits de la femme bafouée. © Pierre Grosbois.
Dans une suite de « La Tempête » shakespearienne, Miranda, la fille de Prospero vient perturber une cérémonie funèbre en son honneur et clamer les droits de la femme bafouée. © Pierre Grosbois.

Katie Mitchell et Raphaël Pichon avait déjà revisité Bach à Aix-en-Provence autour d’une famille réunie pour l’enterrement du père. Cette fois, ce duo de choc s’attaque à Purcell et la démarche est d’autant plus pertinente qu’elle nous révèle un fameux bouquet de superbes musiques méconnues. Le compositeur anglais a en effet composé beaucoup de partitions pour le théâtre que l’on ne connaît guère que par le disque (Gardiner et surtout Hogwood). L’idée était donc excellente d’imaginer un nouveau spectacle qui récupérerait des pans entiers de cette sublime musique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct