lesoirimmo

CPI: les réseaux de l’ombre du procureur Ocampo

© AFP.
© AFP.

M on salaire n’était pas suffisant », tente d’expliquer l’ancien procureur de la Cour pénale internationale (CPI), l’Argentin Luis Moreno Ocampo, 65 ans, qui estime que ses sociétés offshore ne regarderaient que lui. Et pourtant : attrait évident du gain, collaborations interpellantes avec des cibles potentielles de la Cour pénale, « pantouflage» auprès de riches et puissants amis, Le Soir et ses partenaires du réseau d’investigation European Investigative Collaborations (EIC) révèlent à partir d’aujourd’hui les pratiques cachées de celui qui fut de 2002 à 2013 le premier procureur de la Cour pénale internationale (CPI).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct