Référendum en Catalogne: «Les indépendantistes ont réussi le coup du siècle pour discréditer la droite espagnole»

Une centaine de personnes ont été blessées dont une dizaine de policiers. © EPA
Une centaine de personnes ont été blessées dont une dizaine de policiers. © EPA

U ne violence injustifiée  ». Pour le président indépendantiste de l’exécutif catalan Carles Puigdemont, la police nationale est seule responsable des événements violents en marge du référendum d’autodétermination interdit par l’Etat. Une centaine de personnes, dont une dizaine de policiers, ont été blessées dans la province. Les policiers anti-émeutes ont également, selon des témoins, utilisé des balles en caoutchouc à Barcelone où des milliers de personnes étaient descendues dans la rue tôt le matin pour prendre part au scrutin. Des images qui ont secoué les Espagnols et renvoyé au traumatisme de la guerre civile, estime Carole Viñals, maîtresse de conférences à l’Université Lille 3 et spécialiste de l’Espagne post-franquiste.

Comment peut-on assister à de telles scènes en 2017 dans un pays de l’Union européenne ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct