lesoirimmo

Cour pénale internationale: le lobbying peu conventionnel du procureur Ocampo en faveur des Yézidis

En 2015, lorsqu’il étale son soutien à la cause des Yézidis, Ocampo est toujours perçu à tort comme celui qui «
enquête
». Alors que son travail est désormais de faire du lobby à l’intérieur de la CPI. ©D.R
En 2015, lorsqu’il étale son soutien à la cause des Yézidis, Ocampo est toujours perçu à tort comme celui qui « enquête ». Alors que son travail est désormais de faire du lobby à l’intérieur de la CPI. ©D.R - D.R.

C’est une jeune maman qui, le 21 septembre dernier, a assisté à la réunion du Conseil de Sécurité des Nations Unies et en est sortie 80 minutes plus tard : Amal Clooney, avocate britannique spécialisée dans la défense des droits de l’homme et épouse de Georges Clooney, a obtenu que la cause des Yézidis soit portée devant l’ONU et que son Conseil de Sécurité enjoigne au secrétaire général de l’institution de lancer une enquête sur les crimes de guerre commis par Daesh à l’encontre de milliers de Yézidis en Syrie et en Irak. «  Avec cette résolution, a résumé l’avocate britannique en sortant du Conseil de Sécurité, les Nations Unies ont rappelé avec force que Daesh ne peut plus impunément se livrer à des génocides, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre.  »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct