Après le référendum en Catalogne, la défaite est totale

Des partisans de l’indépendance sont brutalement expulsés du bureau de vote qu’ils tentaient de protéger de la police nationale. ©BELGAIMAGE.
Des partisans de l’indépendance sont brutalement expulsés du bureau de vote qu’ils tentaient de protéger de la police nationale. ©BELGAIMAGE.

Depuis Barcelone

Dans le bras de fer auquel se livrent depuis plusieurs mois les autorités de Madrid et Barcelone, il n’y a pas eu de vainqueur ce dimanche. Que des perdants. Carles Puigdemont, le leader indépendantiste de la Generalitat, le gouvernement catalan, n’a pas réussi à réaliser un référendum d’autodétermination qui respecte les garanties minimales d’un tel exercice. Suspendu par la justice espagnole, il s’est déroulé sans commission électorale indépendante, sans contrôle des listes électorales, sans campagne électorale digne de ce nom, avec des bureaux de vote fermés, des urnes avec des bulletins à l’intérieur confisquées… et avec les incertitudes qui entouraient encore, dimanche soir, le dépouillement des votes.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct