Les gagnants et les perdants de la réforme des pensions

Après la retraite à 67 ans (adoptée), le nouveau projet de loi Bacquelaine complète (ce n’est pas fini, il y aura d’autres étapes) la réforme générale des pensions.
Après la retraite à 67 ans (adoptée), le nouveau projet de loi Bacquelaine complète (ce n’est pas fini, il y aura d’autres étapes) la réforme générale des pensions. - belga.

Le projet de loi atterrit ce mardi en commission des Affaires sociales. Où il est question de l’« unité de carrière », du sort des périodes de chômage pour les chômeurs de moins de 50 ans, et de la prise en compte de la période de prépension pour certains « prépensionné(e)s ». Mais au final elle propose quoi cette réforme ? Mode d’emploi

Renforcer le lien entre le travail et la pension, tel est le leitmotiv de la coalition suédoise – et la logique qui préside à la réforme du mode de calcul de la pension. Laquelle porte sur trois points essentiels : la réforme de l’unité de carrière, la prise en compte des périodes de chômage pour les chômeurs de moins de 50 ans et la prise en compte de la période de prépension pour certains « prépensionné(e)s. »

1

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    À la Une du Soir+