Au Maroc, les Rifains restent mobilisés contre la répression

Casablanca, le 12 septembre :  il manifeste contre le procès de leaders  de la protestation.
Casablanca, le 12 septembre : il manifeste contre le procès de leaders de la protestation. - Youssef Boudlal/RTR.

Où en est le « Hirak », ce mouvement de contestation né en octobre 2016 dans le Rif, le nord berbère du Maroc ? Le point culminant de ce mouvement de masse contre la « hogra » (le mépris, l’abus de pouvoir, l’injustice) et la marginalisation de la région devait avoir lieu le 20 juillet dernier lors d’une manifestation annoncée comme historique. Las pour les organisateurs, le pouvoir central marocain avait réagi par une répression générale, accentuant lourdement celle qui avait déjà accueilli le mouvement dès son initiation. Depuis lors, les revendications sont devenues plus concrètes et concernent la libération exigée des centaines de détenus, condamnés ou prévenus, liés à ce mouvement de contestation.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct