«Le droit international n’autoriserait pas l’indépendance de la Catalogne»

Selon Florence Chaltiel Terral, «
aucun Etat ne reconnaitrait la supériorité du droit international sur sa propre constitution
» © AFP
Selon Florence Chaltiel Terral, « aucun Etat ne reconnaitrait la supériorité du droit international sur sa propre constitution » © AFP

Une région peut-elle se séparer d’un Etat démocratique en ne respectant pas les règles de celui-ci ? Pour les indépendantistes, qui brandissent le fameux droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, la réponse est claire. Florence Chaltiel Terral, professeure de droit public à l’université de Grenoble, est beaucoup plus nuancée et rappelle que le droit international laisse la porte ouverte aux interprétations.

Le droit international autorise-t-il techniquement l’autodétermination de la Catalogne  ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct