«Wonen in eigen streek» est-il discriminatoire?

© Photo News
© Photo News

Réserver une part des nouveaux logements situés sur le territoire d’une commune aux habitants de celle-ci ou à leurs enfants, c’est en substance la proposition de décret portée par la N-VA. Une centaine de communes flamandes seraient concernées, celles où les prix de l’immobilier sont les plus élevés ou qui affichent les taux d’immigration les plus hauts.

Les nationalistes justifient leur projet par la volonté de soutenir une classe moyenne qui n’a pas accès aux logements sociaux mais peine tout de même à devenir propriétaire. En 2013, un décret de la même veine («Wonen in eigen streek») a été annulé par la Cour constitutionnelle. Plus tôt, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) avait déjà estimé que le décret limitait de manière disproportionnée les libertés fondamentales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct