Les propriétaires: «Un dossier pour lequel nous n’étions pas demandeurs»

Le Syndicat national des propriétaires et copropriétaires est lui plutôt satisfait de la mesure.« Pour une fois, on peut saluer que le gouvernement a décidé de faire primer le droit de propriété par rapport au droit au logement. Et c’est plutôt une bonne chose, estime Bénédicte Delcourt, directrice du Syndicat. Toutefois, je dois reconnaître que le syndicat n’était pas demandeur d’une telle loi. Cela ne faisait certainement pas partie de nos priorités, les cas de squats sont finalement très rares. Et les cas de squat dans les bâtiments occupés le sont encore plus. Nous préférerions par exemple que le gouvernement s’attaque aux locataires qui remplissent un bail en sachant pertinemment qu’ils ne paieront pas. Dans l’absolu, ces dérives sont autrement plus courantes que le squat. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct