lesoirimmo

Erdogan a gagné son pari

Des supporters de l’AKP célèbrent la victoire écrasante du parti © Reuters
Des supporters de l’AKP célèbrent la victoire écrasante du parti © Reuters

Stupéfaction. Aucun institut de sondage, même le plus « optimiste », n’avait prédit le raz-de-marée auquel la Turquie a assisté dimanche. Alors qu’il arrachait à peine 40 % des voix le 7 juin dernier, le Parti de la justice et du développement (AKP) sort vainqueur des urnes avec 49,4 % (résultats non officiels), soit quasiment son score record des élections de 2011.

Au siège du parti dans l’arrondissement de Beyoglu, à Istanbul, la fête a commencé très tôt. Dès 18h30, on faisait entrer les musiciens.« Je n’en reviens pas, je n’en reviens pas » répète Zahide, les larmes aux yeux. Quelques minutes plus tôt, elle faisait encore les cent pas, craignant que le « cauchemar » du 7 juin se répète. Ce jour-là, sur l’écran géant installé dans la salle commune, Zahide avait vu l’AKP perdre sa majorité absolue. Une première après trois législatures et treize ans de pouvoir sans partage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct