L’expo qui dévoile le bon côté du mauvais goût

Catwalkpictures.
Catwalkpictures.

C ’est un mot terrible. Violent. » Elle ajoute : « Divisive ». En anglais, ça cingle encore plus. « Tout ce que les gardiens du goût ont construit, on a voulu le détruire et le questionner », explique Judith Clark, la commissaire de l’exposition The Vulgar – Fashion Redefined (1), passée par The Barbican Art Gallery de Londres, le Palais d’Hiver de Vienne et qui vient de démarrer au joli Musée de la Mode d’Hasselt. Ce « on » inclut son compagnon, le psychanalyste Adam Phillips qui est allé chercher loin, fort loin, comment un terme utilisé pour désigner la foule, le commun des mortels, s’est un jour mué en insulte.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct