The advent of March Maxwell’s Delusion

<span>The advent of March</span> Maxwell’s Delusion

On pourrait se perdre dans le labyrinthe de cette espèce d’opéra-rock qui raconte les (més)aventures philosophiques de Maxwell. Mais accrochez-vous : ça vaut la peine de trouver la sortie, non pas pour s’en extirper mais pour profiter jusqu’au bout de l’extraordinaire richesse kaléidoscopique de cet album.

Il y a du rock progressif là-dedans, et du classique, et du jazz et de la pop. Mêlés dans une musique tantôt délicate tantôt énergique sinon déjantée.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct