Detroit A l’horizon, rien ne change

<span>Detroit</span> A l’horizon, rien ne change

Eté 1967, Etats-Unis, dans la cinquième plus grande ville du pays… qui devient une semaine durant le théâtre d’émeutes. Des émeutes appelées à laisser elles aussi, après Watts en 65 et avant Chicago en 68, des traces dans l’histoire américaine. Qu’il « apprécie » ou non le film que leur consacre Kathryn Bigelow, le spectateur est amené à les revivre, ou plus précisément à en revivre un épisode particulièrement dramatique, le temps d’une expérience immersive.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct