Harvey Weinstein: le silence rompu

Parmi les victimes d’Harvey Weinstein figurent Gwyneth Paltrow (au centre) et Judith Godrèche. © Reporters.
Parmi les victimes d’Harvey Weinstein figurent Gwyneth Paltrow (au centre) et Judith Godrèche. © Reporters. - reporters.

New York

Il ne manquait plus qu’elle pour un enterrement, certes brutal, mais de première classe : Hillary Clinton a jeté l’opprobre, mardi, sur son « ami » Harvey Weinstein, le producteur hollywoodien et généreux mécène démocrate éclaboussé par un retentissant scandale. Trop d’abus, de harcèlement sexuel du patron de la firme Miramax envers la gent féminine depuis des décennies, pour que la championne du combat féministe depuis près de quarante ans puisse se taire plus longtemps. « J’ai été choquée et effarée au sujet des révélations concernant Harvey Weinstein », a déclaré la candidate malheureuse aux élections présidentielles de 2008 et 2016. Clinton n’avait pas le choix : l’avalanche de révélations concernant les manières ignobles de Weinstein risquait de transformer l’affaire en scandale politique. Le Parti démocrate, mal en point face à Donald Trump, aurait fort pu ne pas s’en remettre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct