Le Prix Décembre à Christine Angot: les raisons du couac

Le Prix Décembre à Christine Angot: les raisons du couac

Si un véritable écrivain écrit toujours, d’une certaine manière, le même livre et creuse sans se lasser un unique sillon, alors, Christine Angot est de cette race. Mais les rengaines peuvent être épuisantes et, à force de tourner sans cesse autour de la principale blessure de sa vie, Christine Angot ne retient généralement que l’attention des mêmes lecteurs, fascinés par l’apparente banalité d’une écriture qui dit une grande douleur, celle de l’inceste.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct