Pourquoi les États-Unis et Israël quittent l’Unesco en claquant la porte

Centre de Hébron, le 9 octobre. Protégés par l’armée israélienne, des colons et des juifs religieux célèbrent la fête juive de Soukkot.
Centre de Hébron, le 9 octobre. Protégés par l’armée israélienne, des colons et des juifs religieux célèbrent la fête juive de Soukkot. - HAZEM BADER.AFP.

La décision était dans l’air, elle a été officialisée ce 12 octobre : les États-Unis ont rendu public leur retrait de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, mieux connue sous son acronyme Unesco. Israël lui a emboîté le pas quelques heures plus tard. Si le communiqué américain fait état de la nécessité de réformer l’institution, il ne cache pas que la principale raison derrière la spectaculaire décision n’est autre que «  le biais anti-israélien continuel de l’Unesco  ». L’agence de l’ONU a aussitôt regretté la décision américaine tout en énumérant les nombreuses mesures qu’elle a adoptées en partenariat avec les États-Unis contre l’antisémitisme.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct