La Weinstein Company pourrait fermer ou être vendue

©EPA/Arnold Jerocki
©EPA/Arnold Jerocki

Les choses ne traînent pas, dans l’affaire Weinstein. Le Wall Street Journal affirme que la Weinstein Company, co-fondée par Harvey Weinstein, pourrait fermer ou être vendue, suite aux accusations de viol et d’agressions sexuelles qui visent, depuis le 5 octobre, le nabab hollywoodien. Bob Weinstein, frère de Harvey, démentait ce vendredi soir ces rumeurs.

Il n’empêche : le journal économique, qui cite une source proche de la société, indique que les membres du conseil d’aministration de la Weinstein Company «  ont discuté avec des acheteurs potentiels  », après le licenciement dimanche de Harvey Weinstein.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct