Télévision, ton univers impitoyable

Christine Angot, chroniqueuse d’ «
On n’est pas couché
», a interdit à Sandrine Rousseau de s’exprimer au sujet de son agression sexuelle racontée dans un livre.
Christine Angot, chroniqueuse d’ « On n’est pas couché », a interdit à Sandrine Rousseau de s’exprimer au sujet de son agression sexuelle racontée dans un livre. - DR

Je ne suis pas venue ici pour souffrir, okay ?  » La complainte d’une participante traumatisée par l’arrivée de cafards, sa plus grande phobie, sur le plateau du talk-show « C’est mon choix » (AB3) est devenue une réplique culte chez les adolescents au printemps dernier. Le « remix pop » de la séquence affiche dix millions de vue sur Youtube. On appelle ça un « mème », une image qui peut être ressortie dans différentes occasions sur internet.

Sandrine Rousseau aurait pu poster ce mème sur sa page Facebook, après son passage dans « On n’est pas couché » sur France 2, il y a quinze jours. Les larmes de cette femme victime d’agression sexuelle face aux polémistes Christine Angot et Yann Moix ont provoqué une empathie toute relative. Le buzz par contre, était bien au rendez-vous.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct