Les sauver: mieux consommer pour aider les primates

De nombreuses menaces pèsent sur les primates, humains comme non-humains. Mais nous ne sommes pas condamnés à rester les bras ballants, insiste Gérard Cobut. « Nous pouvons faire des choix de consommation responsable. On sait par exemple que l’huile de palme pose un problème. De plus en plus de consommateurs sont attentifs et recherchent des produits sans huile de palme, un bon réflexe qui permet de ne pas être complice de la déforestation causée par les plantations de palmiers à huile ». Nous pouvons aussi adopter des comportements plus responsables à l’égard de l’exploitation des hydrocarbures (pétrole et gaz) et limiter le gaspillage des ressources. Par exemple en évitant d’acheter un nouveau GSM alors que l’ancien fonctionne encore. Soutenir la création de réserves naturelles, orienter la coopération au développement pour qu’elle ne nuise pas aux écosystèmes, combattre le trafic d’animaux braconnés… les autorités ont également leur rôle à jouer.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct