En finir avec la douleur chronique

L’idée des chercheurs
? Utiliser un influx magnétique ou électrique pour influencer les neurones en cause dans la douleur. © UCL.
L’idée des chercheurs ? Utiliser un influx magnétique ou électrique pour influencer les neurones en cause dans la douleur. © UCL. - UCL.

La douleur est une réaction essentielle du corps, parce qu’elle nous avertit d’une menace thermique, chimique ou mécanique. Sans elle, nous ne pourrions pas réagir à temps à notre environnement pour protéger notre corps d’une lésion. Mais la douleur peut aussi persister et devenir un lourd problème de santé. Pour les experts de l’UCL qui ont présenté vendredi leurs recherches les plus avancées en la matière, plus de 800.000 Belges en souffrent à différents degrés, d’une manière qui devient souvent chronique.

« 30 % des patients présentent des douleurs sévères dans les 24h après leur opération. Nous testons de nouvelles mesures du risque d’intensité et de persistance de la douleur pour améliorer l’anesthésie des patients et leur procurer un traitement plus adapté », explique la professeure Patricia Lavand’homme, de l’Unité de prise en charge de la douleur postopératoire aux Cliniques universitaires Saint-Luc.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct