Anderlecht: on a déjà revu le Kums de Gand

@News
@News

Dans l’exigu couloir entre le vestiaire visiteur et la pelouse malinoise, les sourires étaient visibles sur les visages des Anderlechtois qui avaient participé à la première victoire de l’ère Hein Vanhaezebrouck au Sporting (3-4). Certains avaient beau avoir rendu un dernier hommage à René Weiler le jour de sa démission, ils avaient tous le même mot à la bouche pour qualifier la philosophie de jeu ambitieuse et offensive de leur nouveau mentor : le plaisir. « C’est plus plaisant de jouer au football et de faire tourner le ballon. J’espère que la première période sera ce qu’on montrera dans le futur », estimait Leander Dendoncker. Même son de cloche du côté de Sofiane Hanni. « On s’est amusé sur le terrain. C’était 1-4 à la mi-temps, c’est clair qu’on prend du plaisir quand les choses fonctionnent. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct