Comment ça marche?

Chaque banque, en fonction de son profil (gestion privée, crédit, banque détail, de sa structure, de son positionnement géographique, y compris par rapport aux filiales…) détermine de manière automatisée – la loi oblige à un système de vigilance constante – qui permet de lever des lièvres. Ensuite, il y a des enquêtes de la part de la banque ; c’est le rôle, notamment, des compliance officers des institutions financières. L’origine des fonds, la nature de la transaction, le lieu de résidence de l’expéditeur des fonds, le mécanisme financier sous-jacent aux flux financiers, le degré de connaissance du client. Les paramètres sont nombreux. Chaque banque a son système propre, car il n’y a pas de cahier des charges… « Pour évaluer le degré de risque, il faut surtout comprendre la finalité des opérations réalisées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct