Kong: naissance d’un monstre sacré

Le Bris explore la charnière de l’entre-deux-guerres. © D.R.
Le Bris explore la charnière de l’entre-deux-guerres. © D.R.

Deux mars 1933. À New York, des milliers de personnes, serrées dans le Radio City Music-Hall et la salle jumelle du Roxy, propriétés de la RKO, découvrent un film à la puissance ravageuse. King Kong  : des effets spéciaux poussés à leur plus haut niveau, une intensité dramatique finement amenée et entretenue. Un final de feu : la bête réfugiée au sommet d’un gratte-ciel, abattue par un essaim de chasseurs, elle qui, entre-temps, a noué un rapport trouble avec la belle et révélé, à son détriment, le côté infâme de la toute-puissance humaine.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct