Le cinéma européen a aussi ses Weinstein

Bjork déclare (à demi-mot) avoir été harcelée sexuellement par Lars von Trier sur le tournage de «
Dancer in the dark
», qui valut au cinéaste la Palme d’or et à l’actrice le prix d’interprétation au Festival de Cannes.
Bjork déclare (à demi-mot) avoir été harcelée sexuellement par Lars von Trier sur le tournage de « Dancer in the dark », qui valut au cinéaste la Palme d’or et à l’actrice le prix d’interprétation au Festival de Cannes.

La saga Weinstein est-elle en train de faire vaciller les fondations de Hollywood ? Depuis le 5 octobre, il ne se passe plus un jour sans un nouveau coup de théâtre, dans une pièce dont le titre serait « le déclin de l’empire américain ».

Si ce n’est que, depuis la révélation des agressions sexuelles de Harvey Weinstein, les effets de ce déclin se font désormais ressentir jusqu’en Europe. Avant-hier, Isabelle Adjani stigmatisait dans une tribune au Journal du Dimanche les pratiques affolantes d’un cinéma français dominé par des hommes de pouvoir qui traitent les actrices comme du bétail érotique.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct