Quatuor Van Kuijk Debussy, Ravel, Chausson

<span>Quatuor Van Kuijk</span> Debussy, Ravel, Chausson

Très mobile, leur Debussy a beaucoup de nerf, des accents vifs en contraste avec des tutti d’une sensualité caressante ou l’introspection mystérieuse de l’« andantino » : tout le trouble de l’auteur de Pelléas.

Un peu écartelé entre les évocations, le quatuor de Ravel semble plus dispersé, mais la Chanson perpétuelle, habitée par Kate Lindsey, impose un beau mélange de passion contenue et de concentration généreuse.

Lauréat de plusieurs institutions (HSBC à Aix, Wigmore Hall à Londres), « Rising Star » d’ECHO cette saison, le Quatuor Van Kuijk a accumulé en cinq ans un impressionnant parcours de formation qui trouve ici une juste confirmation discographique.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct