J’échange un tax shift contre un coup dans la sécu

J’échange un tax shift contre un coup dans la sécu

D’abord ce fut : « Il n’y aura pas de tax shift. » Puis : « OK, sans tabou. » Et après, (ou avant, on ne sait plus), ce fut : « Pas d’impôt sur la fortune. » Puis : « On ne touche pas aux voitures de société ». Et ce week-end, on a eu droit à : « Oui au tax shift, l’esprit ouvert, mais la classe moyenne ne doit pas être victime. » Et surtout : « Le virage fiscal n’est possible que si nous rendons la Sécurité sociale plus efficace. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct