#BalanceTonPorc en musique comme à Hollywood

Les Pussycat Dolls n’étaient pas un groupe, mais «
un réseau de prostitution
» selon Kaya Jones, l’une de ses membres.
Les Pussycat Dolls n’étaient pas un groupe, mais « un réseau de prostitution » selon Kaya Jones, l’une de ses membres. - D.R.

Suite à l’affaire Weinstein et à l’appel à dénoncer les « porcs » de l’industrie du spectacle (via le hashtag #BalanceTonPorc), les langues se délient aussi dans le milieu de la musique, notamment celui du rock indépendant.

Ainsi, on apprenait cette semaine que le musicien canadien Alex Calder (qui a notamment joué avec Mac DeMarco) a été lâché par son label Captured Tracks suite à des allégations d’agressions sexuelles, sans qu’aucun détail n’ait été divulgué. De son côté, le groupe Real Estate a déclaré au magazine Spin avoir viré son guitariste Matt Mondanille en février 2016 « suite à des allégations de comportement inacceptable rapportées par des femmes. Le contact est rompu (…) Nous applaudissons le courage de ces femmes qui se sont manifestées pour nous alerter, afin que nous puissions affronter ce problème ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct