Nucléaire, Galantgate: une démission serait un échec pour Charles Michel

Le MR n’est pas en position de force au gouvernement depuis quelques semaines. En cause : deux de ses ministres sont sous le feu de la critique. Rappel en trois points.

1.

Le « Galantgate »

La ministre fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant a dû répondre à une audition après une erreur de son cabinet qui pourrait coûter des milliers d’euros d’astreintes à l’État.

Lire aussi : Galant, le « risque » d’une information judiciaire

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct