lesoirimmo

Un «Brexit dur» pourrait coûter 42.000 emplois à la Belgique

BELGIUM-EU-SUMMIT

Le gouvernement belge a averti vendredi qu’un «Brexit dur», sans accord sur la relation commerciale future entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, pourrait avoir «un impact catastrophique» sur la Belgique et lui coûter la perte de 42.000 emplois.

Selon Kris Peeters, ministre belge de l’Economie, si l’UE et Londres ne parviennent pas à un accord pour mars 2019, et qu’il n’est pas convenu d’«une collaboration prolongée après le Brexit», «l’impact potentiel pour notre pays pourrait bien être catastrophique».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct