La chambre du conseil de Bruxelles s’oppose au «délit de génocide» au Rwanda

Michèle Hirsch défend l’une des parties civiles. Elle se réjouit de la décision de la chambre du conseil. © Le Soir.
Michèle Hirsch défend l’une des parties civiles. Elle se réjouit de la décision de la chambre du conseil. © Le Soir.

La chambre du conseil de Bruxelles a adressé vendredi matin un joli pied de nez à la loi « pot pourri 2 ». Dans une réquisition qualifiée «  d’exceptionnelle  » par l’avocate d’une des parties civiles, Me Michèle Hirsch, les magistrats ont demandé le renvoi de trois individus devant une cour d’assises pour participation au génocide au Rwanda.

« Ce serait parler d’un délit de génocide ! »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct