«La CIA en savait assez pour empêcher l’assassinat de Kennedy»

Le gouvernement assurait qu’Oswald était un «
loup solitaire
», qui n’aurait jamais pu être stoppé dans sa sinistre entreprise. ©Reuters.
Le gouvernement assurait qu’Oswald était un « loup solitaire », qui n’aurait jamais pu être stoppé dans sa sinistre entreprise. ©Reuters.

Par un simple tweet daté du 20 octobre, le président Donald Trump a confirmé ce qu’attendaient impatiemment historiens et adeptes de la théorie du complot outre-Atlantique : sauf surprise, 3.100 documents confidentiels relatifs à l’assassinat de John Fitzgerald Kennedy, en 1963 à Dallas, seront rendus publics par les Archives nationales américaines ce jeudi. Mais peut-être tous ne verront-ils pas la lumière du jour, raison d’Etat oblige. Même 54 ans après.

Les Archives nationales sont tenues de publier jeudi les documents confidentiels encore classifiés sur l’assassinat de Kennedy. Donald Trump va-t-il autoriser cette mesure, en théorie rendue obligatoire par une loi de 1992 ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct