En Allemagne, les populistes de l’AfD jouent déjà la provocation

Ambiance tendue, mardi au Bundestage
: la chancelière Angela Merkel passe devant le chef du groupe parlementaire de l’AfD, Alexandre Gauland. Sans un regard l’un pour l’autre...
Ambiance tendue, mardi au Bundestage : la chancelière Angela Merkel passe devant le chef du groupe parlementaire de l’AfD, Alexandre Gauland. Sans un regard l’un pour l’autre... - Reuters.

Depuis Berlin

L’hémicycle du Bundestag est plein à craquer en ce mardi. Avec 709 députés, jamais le parlement fédéral allemand n’a compté autant de membres. Pour la séance inaugurale de la nouvelle assemblée, la solennité est perceptible, tout comme la tension. A droite de l’hémicycle sont en effet installés les 92 députés du parti populiste de droite Alternative pour l’Allemagne, fraîchement élus. «  L’AfD est au parlement pour les quatre prochaines années, que cela nous fasse plaisir ou non  » résume Timon Gremmels, élu du parti social démocrate.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct