La danse hip-hop se bat pour entrer en scène

Les sœurs jumelles bruxelloises «
Les Mybalés
». © D.R.
Les sœurs jumelles bruxelloises « Les Mybalés ». © D.R.

Si on veut voir de la danse urbaine en Belgique aujourd’hui, on se rend d’abord dans les gares du pays. C’est là que le hip-hop est né. A Bruxelles, rendez-vous à Bruxelles-Luxembourg ou à la Gare du Nord. Des groupes de jeunes s’entraînent autour d’une enceinte portable branchée à un smartphone. C’est moins cher que la location d’une salle de répétition et surtout les danseurs ont un public. Baloo, figure de proue du hip-hop de rue bruxellois et membre du groupe « The Cage », forme des jeunes à la Gare du Nord. « Les débutants perdent leur timidité parce qu’ils se retrouvent face aux passants ».

Lui danse depuis treize ans. Avec son collectif de onze autres danseurs, BXL Squad, ils seront en ouverture de soirée au festival Lezarts Urbains ce samedi 28 octobre au KVS. Durant une journée, le théâtre bruxellois va présenter des créations en danse urbaine de groupes belges, français et néerlandais.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct