Adresse de référence des SDF: vers une solution pragmatique au fédéral

On l’oublie parfois mais les droits des citoyens sont rattachés à une obligation : celle de disposer d’un domicile. Problème auquel se heurtent les sans-abri quand ils sollicitent une allocation sociale. Depuis le début des années 90, il est possible aux SDF de solliciter une adresse dite « de référence » auprès d’un CPAS ou, éventuellement, de se domicilier chez un proche. « Nous rencontrons de grosses difficultés sur le terrain en raison de l’empilement des différentes législations et de leur interprétation, explique David Praile (Réseau wallon pour le droit à l’habitat). Nous sommes demandeurs d’une clarification. »

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct