lesoirimmo

La Jeune Peinture belge de 1945 à nos jours

Lot 7. Jean Milo, Composition n°
11, vers la liberté, 1953, huile sur toile, 6-8.000 euros. © D.R.
Lot 7. Jean Milo, Composition n° 11, vers la liberté, 1953, huile sur toile, 6-8.000 euros. © D.R. - DR

Le 12 novembre prochain, la maison de ventes de la chaussée de Charleroi mettra à l’encan 33 œuvres d’artistes ayant fait les belles heures de La Jeune Peinture belge, d’Alechinsky à Wyckaert si l’on reprend l’ordre alphabétique du catalogue. Des œuvres, issues pour la plupart de collections privées, abstraites, géométriques, colorées, monochromes, plus ou moins lyriques, cinétiques ou gestuelles… Elles sont à l’image de ce mouvement hybride et hétérogène, sans manifeste ni prise de position collective. En cette période d’immédiat après-guerre, son objectif est de servir l’art belge en Belgique et à l’étranger par le biais d’expositions itinérantes, sans préjudice d’école ni de tendance.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct