Philippe Maystadt: «L’Europe a besoin d’une industrie forte»

Pour Philippe Maystadt, la croissante «
lente
» est en fait un route à la «
normale
». © Bruno Dalimonte.
Pour Philippe Maystadt, la croissante « lente » est en fait un route à la « normale ». © Bruno Dalimonte. - Bruno DALIMONTE

On l’a si longtemps attendue, la reprise économique en zone euro, qu’on se contente de peu – comprenez : d’un rythme de croissance somme toute fort médiocre. Certes, le PIB de la zone euro devrait croître d’un peu plus de 2 % cette année (on ne s’en plaindra pas !), mais l’on pressent que nos économies ne pourront tenir la cadence à moyen terme. Et si l’on se félicite d’une croissance « riche en emplois », on ne parle guère de la stagnation de la productivité qui érode pourtant le potentiel de nos économies et notre capacité à maintenir notre modèle social. Philippe Maystadt, dans l’entretien qu’il nous a accordé, met en garde : il n’y a pas de solutions toutes faites, ni de remèdes miracles – comme les fameuses « réformes structurelles » du marché du travail.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct