Mario Ramos, à pas de loups

L’expo donne le sentiment de s’immiscer dans l’atelier de l’artiste. © D.R.
L’expo donne le sentiment de s’immiscer dans l’atelier de l’artiste. © D.R.

On signale la présence de loups en bordure de la Forêt de Soignes. Sauf que ces bêtes-là, ce ne sont pas les chasseurs qui vont s’en faire un festin mais les petits lecteurs. Qu’ils aient été biberonnés aux animaux farceurs de Mario Ramos (C’est moi le plus fort, Le monde à l’envers, Quand j’étais petit, Un monde de cochons ou encore Le petit Guili) ou pas, les enfants se délecteront de l’exposition qui lui est actuellement dédiée au Centre d’Art du Rouge Cloître à Auderghem, en collaboration avec le Centre de littérature jeunesse de la Ville de Bruxelles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct