Franco Dragone entre amours épiques et tendresse poétique

Il n’y aura pas d’éléphants sur scène pour l’«Aïda» de Franco Dragone mais bien de l’émotion. © Images from Aida Making of.
Il n’y aura pas d’éléphants sur scène pour l’«Aïda» de Franco Dragone mais bien de l’émotion. © Images from Aida Making of. - Images from Aida Making of.

A ïda et Casse-Noisette à Forest-National, dans le temple du rock’n’roll ? Là même où la ligne de basse assassine de Motörhead a fait trembler les lustres des riverains sur « Overkill » ? L’amateur d’opéra et de ballet serait en droit de douter des qualités acoustiques de la salle pour accueillir ces hits de la musique classique. Mais c’est justement le caractère sauvageon de Forest-National qui intéresse le producteur Geert Allaert de la société belge Music Hall, spécialisée dans les comédies musicales, les opéras et les ballets. Pour lui, «  l’acoustique de Forest-National est proche de celle que l’on trouve dans les arènes  »…

Quant à Franco Dragone, le directeur artistique des deux spectacles, c’est un habitué de la démesure. Il a fait rêver Paris, Las Vegas, la Chine et Dubaï avec des shows uniques au monde. Ce n’est pas Forest-National qui va l’impressionner, au contraire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct