Déplacés climatiques: une crise qui s’aggrave

©PhotoNews
©PhotoNews

Nous ne sommes pas tous égaux devant les conséquences du changement climatique. Les populations les plus pauvres en sont les premières victimes. Et si elles vivent dans un pays vulnérable, leur sort est encore moins enviable. C’est ce que rappelle l’organisation humanitaire Oxfam dans un rapport publié ce jeudi 2 novembre. Entre 2008 et 2016, en moyenne 14 millions de personnes vivant dans des pays pauvres ont été forcées de fuir chaque année en raison des conséquences du changement climatique (inondations, sécheresse, tempête, détresse alimentaire, etc.). Mais ce sont 21,8 millions de personnes qui, tous les ans, ont pris le chemin de l’exil. Soit 59.600 par jour, 41 par minute.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct