Marin fait lentement mais sûrement son trou à Sclessin

@Belga
@Belga

La statistique est à tout le moins étonnante. Arrivé en janvier 2017 à Sclessin, Razvan Marin avait affiché, dans le courant de la seconde moitié de saison dernière, 56,8 % de temps de jeu en championnat. C’est, au centième près, le pourcentage qu’il présente depuis la prise de pouvoirs de Ricardo Sa Pinto.

Mais, de là à affirmer que la situation du médian roumain n’a pas évolué depuis qu’il a débarqué en bord de Meuse, il y a un pas qu’il est impossible de franchir. Et pas seulement parce que la rupture du ligament croisé antérieur du genou dont Merveille Bokadi a été victime le 1er octobre à Anderlecht a propulsé Razvan Marin sur une voie royale.

Au fil des semaines, l’ancien maître à jouer de Viitorul Constanta est monté en puissance, pour composer avec Uche Agbo un tandem très complémentaire en milieu de terrain.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct