Avec la demande d’extradition de Puigdemont, les hostilités judiciaires sont ouvertes

© Reuters
© Reuters

Pas d’apaisement dans la crise catalane. Comme l’a confirmé jeudi soir l’avocat Paul Bekaert à la VRT, la justice espagnole a finalement délivré un mandat d’arrêt européen à l’encontre de Carles Puigdemont et de quatre de ses collaborateurs. L’ancien président catalan et ses quatre conseillers sont accusés, comme les huit autres anciens membres de l’exécutif, de rébellion, sédition et détournement de fonds publics à la suite de la déclaration d’indépendance de la région.

1

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct