Arrêter Puigdemeont en Belgique: une situation inflammable pour le fédéral

L’arrivée probable d’un mandat d’arrêt européen en Belgique pour appréhender Carles Puigdemont n’enchantera pas le gouvernement fédéral, tant dans sa composante nationaliste que pour le Premier ministre. A ce stade, la stratégie est prête. Leitmotiv : il s’agit d’une procédure judiciaire et, en vertu de la séparation des pouvoirs, le gouvernement ne peut s’y immiscer. Il n’y aura donc pas de débat au conseil des ministres pour savoir s’il faut, ou non, renvoyer le leader catalan déchu en Espagne.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct