Tueurs du Brabant: un nouvel échec serait désastreux

©PhotoNews
©PhotoNews

Il n’y a pas de fumée sans feu. C’est le sentiment qu’engendrent inévitablement les « révélations » qui se sont succédé depuis deux semaines sur les tueries du Brabant. Hier encore, l’avocat Jef Vermassen avançait qu’un «tuyau en or» avait été donné aux enquêteurs il y a une quinzaine de jours. Certains journaux flamands ont cru voir dans ce « tuyau » le témoignage d’un ex-gendarme dénonçant sa hiérarchie, coupable selon lui d’avoir fait suspendre la surveillance du Delhaize d’Alost quelques minutes avant l’attaque du 9 novembre 1985. Ce témoignage n’est en réalité pas neuf.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct