Carles Puigdemont, président par hasard mais indépendantiste convaincu

© AFP
© AFP

Depuis Madrid

C e n’est pas une époque pour les lâches. » À la tribune du parlement régional catalan, en ce 10 janvier 2016, Carles Puigdemont donne le ton. Quelques instants plus tôt, il vient d’être élu 130e président de la Generalitat, le gouvernement catalan, à la surprise générale. Même ses proches sont pris de court : « Nous avions passé la soirée du Nouvel An ensemble, avec nos familles, à parler pendant des heures de politique. Rien ne laissait présager qu’il serait nommé président dix jours plus tard » raconte Carles Forta, journaliste et ami de 30 ans de Puigdemont.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct