Wim Smet a su gérer la pression

@News
@News

Du haut de ses 35 ans, Wim Smet était attendu au tournant, vendredi à la Ghelamco Arena, tant la pression était importante sur ses épaules après les attaques gantoises contre l’arbitrage de Sébastien Delferière lors de la défaite des Buffalos à Charleroi et la réplique bien préparée de Ricardo Sa Pinto, à la veille d’un match entre La Gantoise et le Standard qui sentait le soufre. Et qui, à l’arrivée, n’a donné lieu à aucune contestation, comme l’entraîneur portugais l’avait espéré.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct