La fève de cacao, l’or des chocolatiers

Fabriquer du chocolat «
de la fève à la tablette
» (bean-to-bar, en anglais)
: le défi de plusieurs chocolatiers belges.
Fabriquer du chocolat « de la fève à la tablette » (bean-to-bar, en anglais) : le défi de plusieurs chocolatiers belges. - dr.

Au milieu des sacs en toiles de jute emplis de fèves de cacao, Jean-Christophe Hubert est un peu comme un gamin qui aurait découvert la cachette de Saint-Nicolas. Ses trésors ont pour nom Criollo, Forastero ou encore Trinitario, autant de cépages de cacaoyer qui poussent en zone tropicale. Qu’il soit du Pérou, de Madagascar ou du Brésil, chaque planteur a apposé sur le sac son emblème comme un viticulteur estampille ses étiquettes de grand cru. Pas de label bio et pour cause : la culture paysanne du cacao se pratique en forêt, à l’ombre des grands arbres sans besoin d’intrants chimiques ou de pesticides.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct