Paradise Papers: Nike, 3.000 emplois en Belgique et un impôt (quasi) nul

©Pexels / Rafael
©Pexels / Rafael - Pexels / Rafael

Les Paradise Papers, auxquels Le Soir collabore, mettent en évidence la manière dont certaines grands groupes américains éludent l’impôt. Nike par exemple. L’équipementier a installé à Laakdal (Anvers) son centre de distribution pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient, Nike Europe Holding (NEH). Celui-ci emploie environ 3.000 personnes, et ne cesse de croître. Il ne paye pourtant quasi pas d’impôts en Belgique. Car il est considéré comme un vulgaire prestataire de services, rémunéré de façon dérisoire par la société néerlandaise NEON, également membre du groupe Nike.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct