La Belgique espère encore sa solution à la fraude chinoise à la TVA

Les vendeurs chinois concernés par la saisie de septembre utilisaient la vitrine d’Amazon pour vendre leurs produits dans l’UE. © Reuters
Les vendeurs chinois concernés par la saisie de septembre utilisaient la vitrine d’Amazon pour vendre leurs produits dans l’UE. © Reuters - Tim Shaffer/Reuters.

Souvenez-vous, le gouvernement belge a confirmé, fin septembre, la saisie de plusieurs centaines tonnes de marchandises chinoises dans le port d’Anvers et à l’aéroport de Zaventem (Le Soir du 30septembre).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct